Historique

Plans stratégiques - Historique

 

La dynamique et les missions du GRE sont intimement liées à trois documents de référence : « Redéploiement du Pays de Liège » (2003), « Accélérer le redéploiement de Liège » (2009) et « Liège diverCity » (2012). Chacun de ces documents propose une vision stratégique de développement économique renouvelée pour la province de Liège et reflète un contexte économique particulier. Le troisième et dernier plan, Liège diverCity, a initié la démarche des ateliers lancée par le GRE-Liège en 2013 et poursuivie en 2014 et 2015. Au travers de son nouveau plan stratégique et opérationnel 2016-2020, le GRE-Liège entend se positionner comme un acteur important du développement économique, social et urbanistique de la région liégeoise.

 

Redéploiement du Pays de Liège (Mathot, Forêt – 2003) : Il s’agit de la première grande réflexion stratégique menée à une large échelle sous la direction de l’association « Avenir du Pays de Liège » regroupant l’ensemble des forces vives liégeoises. Elle a été réalisée dans le contexte de fermeture de la phase à chaud de la sidérurgie liégeoise et est à l’origine d’une nouvelle gouvernance économique (GRE). Selon les auteurs de l’étude, la base du redéploiement se compose des entreprises liégeoises existantes qui vont mener les projets concrets porteurs d’avenir. Ces projets sont priorisés selon 12 secteurs d’activités s’appuyant sur les socles de la région liégeoise.    

 


Accélérer le redéploiement de Liège, à l'initiative de Jean-Claude Marcourt, Vice-Président du Gouvernenement, Ministre de l'Economie et de l'Enseignement supérieur, (McKinsey – 2009) : Dans un contexte de crise financière globalisée, le GRE cherche à renouveler sa vision stratégique de développement pour Liège. Sur base d’un benchmark comparant la situation économique de Liège à d’autres régions européennes, le bureau McKinsey s’est penché sur les conditions de réussite à l’amélioration de la gouvernance économique en province de Liège. Au final, l’étude propose un développement économique s’appuyant sur douze axes sectoriels prioritaires. Cette réflexion, menée en 2009, constitue le cadre de référence du plan stratégique du GRE mis à jour en 2011.


Propulsez la croissance économique de la métropole (SEGEFA-ULg – 2012) : S’appuyant sur la dynamique Liège2017 et sa thématique principale « la connectivité », le GRE et le SEGEFA mettent en place en 2012 une démarche d’intelligence territoriale afin de renouveler la vision stratégique de développement économique de la province de Liège. Liège diverCity est le résultat d’une réflexion stratégique partagée par une centaine d’acteurs économiques du territoire de la province de Liège. Recentrant la réflexion sur le concept de « métropole », le travail mené avec les acteurs économiques liégeois a permis d’identifier quatre priorités pour la mission du GRE à court terme (2013-2015) : la diversification industrielle, la transition énergétique, l’économie de la fonctionnalité et les nouveaux paradigmes de la formation.

 

 

 

 

Plan stratégique et opérationnel 2016-2020 (en construction)

 

La vision stratégique du développement économique de la métropole liégeoise, Liège, Métropole Intelligente, répond à cinq objectifs fondamentaux qui forment un tout cohérent et qui dépassent largement les seules innovations technologiques :

1.  une Métropole Agile qui s’adapte aux évolutions de la société et qui anticipe les compétences futures afin de répondre aux nouveaux métiers ;

2.  une Métropole Ouverte qui favorise l’internationalisation des activités productives et l’exportation des savoir-faire sur le monde ;

3.  une Métropole Connectée qui engage ses entreprises dans l’économie du numérique et qui développe des projets transversaux favorisant l’hybridation des technologies ;

4.  une Métropole Durable qui est un acteur majeur de la transition énergétique et qui régénère ses ressources par la mise en place d’une économie circulaire ;

5.  une Métropole Solidaire qui développe de nouveaux modèles collaboratifs au sein des entreprises et entre les acteurs économiques du territoire.

 

La mesure de cette approche économique de la métropole intelligente peut se faire par le suivi d’indicateurs de référence comme la balance commerciale industrielle, le PIB dans les domaines du numérique, la consommation d’énergie par habitant ou encore le taux d’emploi.

Cette objectivation du développement économique de la métropole liégeoise doit fonctionner comme un signal afin de réévaluer la pertinence de son positionnement stratégique.

 

 

 

 

Avec le soutien du Ministre de l'Economie, de l'Industrie, de l'Innovation et du Numérique.